Kit de survie en confinement

Posté dans : Non classé | 0

Habituellement, les zones de turbulences pour les couples et les familles se situent au moment des fêtes de fin d’année ou lors des grandes vacances. L’avantage de le savoir à l’avance, c’est qu’au moins on peut s’y préparer. S’encourager en cochant les jours qui restent avant la fin. Et même trouver des échappatoires (temporaires).

Mais le confinement que nous vivons actuellement, ça, c’est autre chose ! Il nous est tombé dessus, pratiquement du jour au lendemain, sans préavis ni stage de préparation, il nous impose soudain ce qu’on nous a toujours présenté comme à éviter (le replis sur soi, la peur de l’autre), il est d’une durée indéterminée, il se durcit au fur et à mesure qu’il s’installe, il est motivé par une question de santé publique (traduit immédiatement par les médias par question de vie ou de mort, ce qui malheureusement est effectivement le cas pour certains) et les consignes sont à la fois tellement contraignantes, vagues et contradictoires que le niveau d’anxiété peut battre tous les records. Bref, que ce soit pour les couples ou pour les familles, c’est LA configuration explosive par excellence.

Alors, quelques idées pour rester calme, gérer au mieux et surtout éviter de transformer la maison en scène de crime :

  • Dès le départ, mettre en place des règles de répartition des tâches. En effet, celle-ci peut être différente maintenant que les horaires de bureau/de cours ne sont plus des impératifs stricts.
  • Si le facteur irritation à MesChéris apparait, tout de suite les en avertir et communiquer calmement.
  • Parler de ses besoins et interroger MesChéris sur les leurs.
  • En profiter pour aller au fond des choses, vraiment creuser ce que cache cette inquiétude de MesChéris de manquer de papier toilette.
  • Cesser de projecter et écouter à la place.
  • Se prendre du temps pour soi et en avertir MesChéris afin qu’ils ne se sentent pas exclus ou rejetés.
  • Faire des choses plaisantes ensemble, comme par exemple une séance de sport suivie sur internet.
  • Mais aussi garder chacun son propre contact, virtuel bien sûr, avec le monde extérieur. Par exemple en mettant en place des groupes What’app ou des rendez-vous zoom, avec VOS amis et SANS MesChéris. Eux-même font la même chose de leur côté, idéalement pas pile au même moment…
  • Et en profiter pour partager des messages, des images, des films positifs et/ou drôles.
  • A la fin de la journée, s’offrir une récompense pour avoir si bien réussi à gérer un jour de crise de plus !